28.11.2022 - Kobe University

Un nouvel éclairage sur la façon dont les substances chimiques interdites depuis longtemps libèrent leur toxicité dans l'organisme

Les polychlorobiphényles (PCB) étaient largement utilisés dans les produits industriels et commerciaux, notamment les plastiques, les peintures, les équipements électroniques et les fluides isolants. Leur fabrication a été largement interdite à partir de la fin des années 70 en raison de leur toxicité, mais de grandes quantités restent encore dans notre environnement et s'accumulent dans le corps des animaux.

Les PCB chiraux sont des PCB qui ont deux isomères en miroir ; ces isomères sont des reflets identiques l'un de l'autre avec la même composition. Les PCB chiraux sont particulièrement dangereux parce qu'ils ont plus d'atomes de chlore, qui sont difficiles à décomposer par l'organisme, et peuvent donc s'accumuler facilement dans le corps. Leurs isomères sont métabolisés différemment, ce qui entraîne une toxicité spécifique à chaque isomère (notamment des problèmes de développement neurologique). Cependant, le processus à l'origine de ce métabolisme sélectif n'était pas connu. Pour y remédier, un groupe de recherche a mis en lumière la manière dont les enzymes produites par l'organisme métabolisent de manière inégale les isomères en miroir. Ces résultats permettront d'estimer le métabolisme et les voies de détoxification des PCB chez les animaux. Ils contribueront également au développement d'une technologie permettant de faire des prédictions sur les isomères miroirs des PCB chiraux, afin de mieux comprendre leur toxicité potentielle chez l'homme et les autres mammifères.

Ces résultats sont le fruit d'une collaboration de recherche multi-institutionnelle, à laquelle ont participé le professeur associé INUI Hideyuki (Centre de recherche sur les biosignaux de l'université de Kobe), la chercheuse principale MATSUMURA Chisato (Institut préfectoral des sciences environnementales de Hyogo), les professeurs YAMAMOTO Keiko et ITOH Toshimasa (Université pharmaceutique de Showa), le professeur associé MORI Tadashi (École supérieure d'ingénierie de l'université d'Osaka) et le professeur invité NAKANO Takeshi (Centre de recherche pour la préservation de l'environnement de l'université d'Osaka).

Note: Cet article a été traduit à l'aide d'un système informatique sans intervention humaine. LUMITOS propose ces traductions automatiques pour présenter un plus large éventail d'actualités. Comme cet article a été traduit avec traduction automatique, il est possible qu'il contienne des erreurs de vocabulaire, de syntaxe ou de grammaire. L'article original dans Anglais peut être trouvé ici.

Faits, contextes, dossiers
  • isomères
  • biphényles polychlorés
  • chiralité
  • toxicité